SIEGE SOCIAL

03 89 20 90 37

 

Robin JACQUEMIN 

06 78 89 14 02

 

Pascal JACQUEMIN

06 08 21 32 19

1Plusieurs raisons peuvent vous amener à mesurer l’isolation acoustique de votre logement ou de votre local commercial. Vous êtes gêné par un voisin ou par le bruit extérieur (routes, restaurants, bars, avions,etc.) ? Vous avez peur d’être une source de gêne pour le voisinage ? PRO-ISOPHONY vous propose un diagnostic acoustique technique afin de mesurer les performances acoustiques de votre logement et de déterminer quelles sont les solutions techniques à mettre en oeuvre.

 

 

 

 

Comment mesurer l’isolation acoustique de mon logement ou de mon local commercial ?

2La mesure de l’isolation acoustique requiert l’addition de plusieurs éléments :

  •       Des compétences dans le domaine de l'acoustique du bâtiment : il faut être capable d’analyser et d’avoir du recul sur les résultats obtenus.  
  •       Des outils de mesures spécifiques : afin d’être valables, les mesures d’isolation acoustique doivent être effectuées avec du matériel certifié.
  • Des connaissances réglementaires et normatives : la méthodologie a autant d’importance que les outils de mesures. Ces connaissances donnent la marche à suivre et permettent de définir les objectifs à atteindre après travaux.

C’est pourquoi une personne qualifiée (acousticien ou professionnel dans l’acoustique du bâtiment) est la plus à même de mener à bien un diagnostic acoustique technique.

Quels sont les outils ?

Pour mesurer l’isolation acoustique, il nous faut une source d’émission de bruit et un système d’acquisition.

Il faut pouvoir générer un volume sonore suffisant pour passer largement au-dessus du niveau du bruit de fond. On utilise le plus souvent une enceinte de sonorisation pour obtenir un volume sonore suffisant. Le spectre sonore délivré par la source doit être suffisamment large pour couvrir le spectre mesuré (125 à 4000 Hz). On utilise le plus souvent un bruit rose comme signal de référence.

Pour la réception, on utilise soit un sonomètre intégrateur, soit un microphone de mesure associé à un logiciel d’acquisition. Dans les deux cas, la capsule doit être calibrée et sa réponse en fréquence linéaire.

En plus de ces outils, il est important d’écouter et de se déplacer dans la pièce. Cela permet de déceler quelles cloisons rentrent en vibrations, si le son passe plutôt par des conduits, par le vitrage etc.

Quelle est, dans les grandes lignes, la méthodologie employée ?

Pour une mesure d’isolement brut, on a besoin du niveau sonore à l’émission, ainsi qu’à la réception. Le résultat, exprimé en dB, sera simplement la soustraction des deux.

Afin d’arriver à un isolement standardisé (utilisé dans les textes réglementaires), il faut rajouter à l’isolement brut, le bruit de fond et le temps de réverbération du local de réception. Ces données supplémentaires sont destinées à apporter une correction au niveau sonore à la réception.

Enfin, le moyennage et la pondération des différentes bandes d’octave nous donne une valeur unique que l’on pourra comparer aux textes réglementaires.

Les placements de la source et du sonomètre dépendront ensuite de la nature du local, de son architecture etc.

 

Obtenir la newsletter PRO-ISOPHONY

Découvrez nos dernières réalisations et nos nouveaux produits !

Demandez votre devis !

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l’utilisation de cookies nous permettant de réaliser des statistiques de visites